Comment éviter les erreurs en investissant dans l’immobilier ?

12

Investir dans l’immobilier peut être une entreprise commerciale rentable, mais ce n’est pas un stratagème pour s’enrichir rapidement.

L’investissement immobilier peut vous permettre de vous constituer un patrimoine, d’offrir un héritage à vos enfants et de vous aider à réaliser votre rêve, mais il peut aussi entraîner une frustration financière ou, plus sérieusement, un appel téléphonique à un avocat spécialisé en faillite.

A lire en complément : Ordinateur piraté pour la cryptomonnaie, comment s'informer ?

L’investissement immobilier est un marché très concurrentiel. Que vous soyez un investisseur novice ou un magnat de l’immobilier, il est essentiel de vous protéger contre les erreurs de placement. Éviter les erreurs suivantes peut vous mettre sur la voie du profit et de l’indépendance financière.

Finances et planification budgétaire

Tout investisseur qui réussit sait qu’une planification réfléchie est impérative. Consacrer du temps et des efforts à l’élaboration d’une stratégie financière saine est la meilleure façon d’assurer la rentabilité de votre entreprise, la première considération étant de savoir si vous avez suffisamment de capitaux propres ou d’actifs liquides pour détenir la propriété.

A voir aussi : Améliorez votre pointage de crédit en 7 étapes

De nombreux avocats spécialisés en droit immobilier savent qu’un surendettement peut exposer l’investisseur à des pertes futures.

Une mauvaise planification budgétaire, un ralentissement du marché, des réparations imprévues ou des délais de rénovation retardés peuvent avoir de graves répercussions sur les résultats nets. Une autre considération importante est d’engager un avocat spécialisé en droit immobilier pour évaluer les lois locales ou un comptable pour vous aider à faire le suivi de vos finances.

Idéalement, un budget devrait comprendre de trois à six mois de paiements hypothécaires, des ressources adéquates pour les frais de réparation et de mise à niveau, ainsi qu’un budget pour l’embauche d’avocats ou de comptables.

C’est pour dire que tout ne se déroule pas comme prévu. Vous devriez vous attendre à l’imprévu et élaborer un plan de secours si les choses ne se déroulent pas comme vous le souhaitiez.

Connaître votre investissement

Une autre étape vers le succès est d’en savoir le plus possible sur la propriété. La recherche de son histoire, la situation générale du marché et la connaissance de la région environnante sont de bons points de départ. Vous devriez également vous demander si la propriété s’inscrit dans votre plan d’investissement global et votre budget.

Être conscient des détails clés vous aidera à décider si la propriété est un bon investissement global, si le prix demandé est raisonnable, et quelles dépenses pourraient survenir dans l’avenir.

Voici quelques questions que vous devriez prendre en considération :

  • Y a-t-il des problèmes structurels majeurs ?
  • Qu’est-ce qui devra être rénové ou remplacé pour rendre la propriété habitable et rentable ?
  • A quoi ressemble le quartier ?
  • Comment la propriété est-elle zonée ?
  • Pourquoi aviez-vous envisagé d’acheter une propriété dans ce secteur particulier ?
  • Semble-t-il s’agir d’un investissement à long terme raisonnable ?

Vous devrez peut-être consulter un avocat spécialisé en droit immobilier pour connaître les lois locales et les tendances du marché. Obtenir les conseils d’un investisseur prospère ou d’un courtier immobilier pourrait vous donner une meilleure idée de la direction que prend le marché…

L’une des plus grosses erreurs commises par les nouveaux investisseurs est d’être impulsif et de ne pas prendre le temps ou l’effort de poser les bonnes questions.

Les décisions d’investissement devraient être fondées sur des connaissances fiables et des calculs d’affaires solides, plutôt que sur une réaction émotionnelle ou un sentiment instinctif.

Par ailleurs, évitez de prendre conseil auprès de personnes qui n’ont peut-être pas une connaissance exacte du marché local. Pensez-y bien : pourriez-vous demander conseil à votre médecin sur le choix d’un bon avocat en ville ? Probablement pas.

Connaître les lois et les règlements

Un autre impératif est de s’informer sur les cadres juridiques et réglementaires qui entreront en jeu. Il y a beaucoup de choses à savoir et cela varie beaucoup selon la région où vous investissez.

Vous devez tenir compte des lois et des responsabilités, des règlements fiscaux, du logement équitable et de la discrimination, ainsi que des implications nationales et régionales.

L’embauche d’un avocat fiscaliste spécialisé dans l’immobilier ou la consultation d’un avocat spécialisé en droit immobilier peut être nécessaire pour obtenir les meilleurs conseils afin d’éviter des problèmes juridiques à l’avenir. Plutôt que de faire toute la recherche par vous-même, l’embauche d’un professionnel vous permettra de concentrer votre attention sur des questions plus urgentes.

Planifier l’avenir

Beaucoup d’investisseurs ne planifient pas correctement l’avenir de leur propriété et se retrouvent coincés sans stratégie de sortie rentable. Ils supposent qu’ils la loueront ou qu’ils la vendront à profit.

La meilleure approche consiste à compléter votre stratégie de sortie du Plan A par un Plan B et un Plan C.

Vous pourriez envisager de rénover et de revendre, d’offrir une option de location avec option d’achat ou de vendre à un autre investisseur juste au-dessous du prix du marché.

Avec un peu d’optimisme, vous ferez quand même des profits, mais vous serez au moins en mesure de réduire vos pertes à l’avenir.

Faites votre marque

Il est clair qu’il y a de nombreux pièges à éviter lorsqu’on commence à investir dans l’immobilier. La réalité, c’est que ce n’est pas facile, parce que si c’était le cas, tout le monde le ferait.

La plupart des erreurs peuvent être évitées grâce à une planification minutieuse, une recherche diligente et la pose des bonnes questions, ce qui vous permet d’obtenir un rendement rentable et durable de votre investissement.