Comment se répartit l’excédent brut d’exploitation d’une entreprise ?

16

Pixabay

A lire également : Comment créer un business en ligne automatisé ?

La lecture des soldes de gestion intermédiaires (SIG) devrait améliorer la rentabilité de l’entreprise. En fait, ils permettent d’analyser les « résultats » de ses activités.

Soldes de gestion intermédiaires

En fait, neuf soldes de gestion provisoires sont calculés à partir des postes du compte de résultat.

A lire en complément : Quelle est la TVA sur les loyers ?

Vous autorisez :

  • analyser la formation du revenu net sur la base du chiffre d’affaires ,
  • expliquer la répartition des actifs créés par la société . Cet « actif » est réparti entre les employés, l’Etat, les autorités sociales, les investisseurs et l’entreprise elle-même
  • distinguer et optimiser les différentes fonctions de l’entreprise .  : commerce, approvisionnement, production, ressources humaines, Investissements, financement…

Les bilans intermédiaires de gestion identifient ainsi quel indicateur doit être pris en cas de problème de rentabilité.

Conseil  : Les soldes de gestion sont également très utiles pour les projections budgétaires et surtout pour les prévisions pendant le démarrage ou l’acquisition d’une entreprise.

Tous les déséquilibres de gestion n’ont pas la même utilisation

Les quatre premiers SIG portent principalement sur l’analyse de l’activité et de sa compétitivité (ou productivité). Ce sont :

  1. Production de l’exercice
  2. Marge bénéficiaire brute de production (MB)
  3. Valeur ajoutée (VA)
  4. Excédent brut d’exploitation (EBE)

Les cinq autres participent à l’analyse du résultat :

  1. Gains opératoires
  2. Recettes courantes avant impôts
  3. Résultat exceptionnel
  4. Le résultat net de l’année
  5. Plus ou moins

Dans une approche pluriannuelle, l’analyse des chiffres et des indicateurs devrait être complétée (atténuée) par des données contextuelles. Par exemple, le développement de la concurrence et de nouveaux modes de consommation, la surveillance économique, sociologique, technologique, environnementale et législative…

Analyse de l’activité et de sa compétitivité

La production de l’exercice est calculée en fonction de la somme de plusieurs éléments :

Production pour l’année = Production vendue /- Production stockée Production immobilisée

Cet indicateur est utilisé par les entreprises artisanales et industrielles, c’est-à-dire celles qui basculent entre l’achat et la vente.

La mesure de la production permet de mesurer l’activité de production pendant une certaine période de temps. Il est également utilisé pour calculer la marge brute de production.

Le Marge :

Marge = ventes nettes de biens — coût d’achat des biens vendus

Il est particulièrement utile pour les entreprises commerciales (achat de marchandises et revente sans transformation) ou pour celles qui produisent et exercent une activité commerciale.

La marge de négociation est utilisée pour mesurer la performance de l’entreprise. Il reflète également l’impact de la politique commerciale de l’entreprise au fil du temps.

Astuce  : Si l’entreprise a plusieurs références, il est préférable de calculer la marge pour chaque famille de produits. Deuxièmement, le chef de l’entreprise cherchera celui qui est le plus à la gamme de marché de l’entreprise.

Après avoir analysé cet indicateur, l’entrepreneur sera en mesure de mieux répondre aux questions qui s’avérent stratégiques. Tout d’abord, il est son pouvoir de négociation pour traiter avec fournisseurs ou avec des clients. Il surveillera ensuite l’évolution de ses coûts d’acquisition sur plusieurs années. À un autre moment, elle sera en mesure de mieux se positionner en termes de concurrence, compte tenu de la nécessité d’augmenter les prix de vente.

Note  : Cet indicateur identifie les produits qui contribuent le plus à la marge. Mais même celui qui contribue le moins, mais le « produit d’appel » est…

La marge de négociation peut également apparaître sous la forme d’un pourcentage des ventes. On l’appelle alors le « taux de marge ».

Valeur ajoutée :

Valeur ajoutée = (fourchette production annuelle) — consommation de tiers pour l’exercice

Il mesure les actifs créés par les activités de l’entreprise. La valeur ajoutée doit être aussi élevée que possible pour :

  • Rémunération du personnel (traitements et dépenses)
  • payer des impôts et des impôts,
  • distribution des dividendes aux partenaires (le cas des sociétés de l’Etat islamique),
  • Assurer l’autofinancement de l’entreprise.

Le plus important des soldes interbalances, excédent brut d’exploitation (EBE) :

Excédent brut d’exploitation = valeur ajoutée subventions de fonctionnement — impôts et paiements similaires — Coûts de personnel

Le niveau d’EBE permet de financer l’entreprise et de rembourser les investisseurs. Cet indicateur permet également de comparer les entreprises entre elles. Ce solde reflète l’activité indépendamment de la méthode d’investissement et de financement.

Commentaire du consultant

L’ EBE peut être négatif, dans ce cas, il s’agit d’un manque flagrant d’exploitation. L’une des causes possibles est une marge commerciale trop faible. Avec deux questions à résoudre, à savoir la tarification et le contrôle des prix d’achat.

Une EBE négative peut également refléter un volume de ventes de biens et/ou de services qui ne couvrent pas les frais fixes. Ici aussi, le directeur général doit se pencher sur certains points, tels que les frais généraux tels que les frais de location ou de communication.

La troisième cause d’EBE négative est le rapprochement entre la valeur ajoutée et la masse salariale. Le problème mérite encore d’être examiné objectivement. Ce paramètre est attendu plusieurs fois pour couvrir les prévisions d’activité.

Bon à savoir, créez vos tableaux de bord

La numérisation vous permet de définir vos propres indicateurs pour suivre et mesurer les activités. La plupart des offres de services comptables et administratifs l’offrent maintenant. Cela permet de surveiller les dépenses et les revenus et prédisent ainsi leurs résultats économiques.

Regardez des vidéos de cadres qui expliquent les avantages qu’ils tirent de la dynamique de conduite.