Comment comparer les différentes offres de crédits ?

1469

Tout un chacun peut recourir aux crédits dans le cadre d’un projet qui nécessite un budget important. Il peut s’agir d’un crédit immobilier ou à la consommation, le plus important c’est de choisir les crédits les plus avantageux. Et c’est lors de ce choix que les choses se corsent un peu. Quelles méthodes faudrait-il suivre ?

Obtenir plusieurs offres en ligne

 

A voir aussi : Comment consulter ses comptes bancaires lcl en ligne ?

Afin de pouvoir comparer plusieurs offres de crédit, il faut que vous en ayez. Pour ce faire, vous pouvez bien sûr vous rapprocher des organismes de crédit habituels. Dans cette démarche, il vous est possible de demander directement conseil auprès d’un professionnel prévu par l’organisme. Si ce type de service n’est pas présent dans l’établissement, il y a déjà de quoi vous poser des questions sur un éventuel accompagnement quand le prêt sera en cours.

Vous pouvez également entamer la même démarche auprès des organismes de crédit en ligne. Ces organismes sont légaux et ils doivent également se conformer aux normes en vigueur. Cependant, vous remarquerez que leurs offres sont souvent plus alléchantes que celles des organismes traditionnels. Ces organismes peuvent appliquer des tarifs très concurrentiels, pour les trier, vous êtes obligé de passer par les comparateurs d’offres de crédit en ligne.

A lire également : Comment transférer un PEA à Boursorama ?

Que comparer dans les différentes offres que vous avez en main ?

Que vous ayez obtenu l’offre de crédit auprès d’une banque traditionnelle ou par le biais d’un comparateur en ligne, peu importe. Vérifiez juste que le document contient toutes les informations dont vous avez besoin. Ce sont ces informations que vous allez devoir décortiquer.

Les taux d’intérêt du prêt

L’État fixe un taux d’usure légal qu’aucun TAEG ne doit dépasser. C’est sûr qu’un établissement sérieux ne songera même pas à dépasser ce taux annuel effectif global. Cela dit, le premier point de comparaison pour évaluer vos offres est d’abord le taux de crédit. Quant à lui, le TAEG donne une vision globale du coût total du crédit.

Les mensualités du prêt

La mensualité est la somme d’argent que l’établissement de prêt va débiter de votre compte tous les mois pendant toute la durée du contrat. Cet indicateur vous donne une idée de ce que vous devez supporter comme charges mensuelles engendrées par le crédit. Même si les mensualités ne doivent pas dépasser environ les 30% de vos revenus, prêtez-y une attention particulière.

L’échéance du contrat

Cette donnée est à analyser de près avec les mensualités. Le fait est que le meilleur crédit est celui qui vous permet d’optimiser la durée du contrat tout en bénéficiant des mensualités souples. Cette démarche vous permettra de déterminer la meilleure offre qui ne vous assujettira pas à un remboursement trop pénible pour votre ménage.

Tous les frais liés au contrat

Pour entrer dans les détails d’une offre donnée, il faut que vous décortiquiez les différents frais qui y sont liés. L’on peut parler des frais de gestion, les frais de dossier, le coût de l’assurance. Il faut également anticiper une éventuelle renégociation ou rachat de crédit. Vérifiez toutes les démarches prévues pour ce genre de changement et tous les frais qu’ils engendrent.

Analyser les critères de sélection des banques pour octroyer un crédit

Il faut savoir que les banques ont des critères stricts pour accorder un crédit. Plusieurs facteurs sont pris en compte, notamment le montant emprunté, la durée du remboursement ainsi que votre capacité de remboursement. Voici certains éléments clés qu’elles examinent avant d’accorder une offre :

Le premier critère est sans aucun doute la solvabilité de l’emprunteur. Les établissements financiers étudient minutieusement votre profil financier (revenus stables et réguliers, absence de dettes impayées, etc.) afin d’évaluer votre capacité à honorer vos engagements.

Le deuxième paramètre important est l’apport personnel. Cela correspond à la part du prix total du projet que vous financez par vos propres moyens. En général, plus cet apport est conséquent, plus vous avez des chances d’obtenir un prêt intéressant.

Cette variable joue aussi un rôle considérable dans l’octroi du crédit. Si vous êtes salarié en CDI avec une ancienneté significative ou titulaire d’un contrat professionnel stable depuis quelques années déjà, cela constitue un point fort pour obtenir une offre avantageuse. Côté vie privée, être marié(e), avoir des enfants ou encore posséder un patrimoine immobilier peuvent aussi renforcer votre dossier d’emprunt.

Un autre élément essentiel qu’examinent les banques est le taux d’endettement. Ce dernier correspond à la part de vos revenus qui sert déjà au remboursement de vos dettes. Si ce ratio dépasse les 33 %, cela risque de compromettre l’accord du crédit.

L’historique bancaire ainsi que le comportement financier sont aussi examinés par les établissements financiers pour évaluer la capacité globale des emprunteurs à honorer leurs engagements. Cela peut inclure des détails sur votre relation avec une banque (comme la durée depuis quand vous êtes client), ou encore si vous avez géré correctement vos comptabilités passées sans incident majeur. C’est en analysant ces différents critères et en comparant différentes offres que vous allez réussir à trouver le prêt qui convient le mieux à votre situation personnelle !

Prendre en compte les frais annexes liés à l’offre de crédit

Pensez à bien prendre en compte les frais annexes liés à l’offre de crédit. Effectivement, même si le taux d’intérêt est attractif, il peut y avoir des frais supplémentaires qui viendront alourdir la facture finale.

C’est une commission que perçoivent certaines banques lorsqu’un prêt est accordé. Ces frais peuvent varier selon les établissements financiers et le montant du crédit demandé.

L’assurance emprunteur, bien qu’elle ne soit pas obligatoire pour obtenir un crédit immobilier ou de consommation, reste fortement recommandée par les banques pour se protéger contre tout risque d’impayé. Le coût total dépendra notamment des garanties souscrites (décès/invalidité/incapacité temporaire), ainsi que de votre âge et de votre état de santé.

Si vous contractez un prêt immobilier, sachez que vous devrez payer des intérêts intercalaires jusqu’à ce que vos fonds soient libres à utiliser, c’est-à-dire lorsque la vente sera finalisée. Les intérêts intercalaires correspondent donc au paiement anticipatif d’une partie de vos échéances mensuelles. Pensez à bien comprendre ces intérêts intercalaires.

Le taux d’intérêt est l’un des critères principaux de comparaison entre les offres. Il peut être fixe ou variable selon les banques et votre situation personnelle. Le taux fixe offre plus de sécurité car il reste stable pendant toute la durée du crédit, tandis que le taux variable peut évoluer en fonction des fluctuations économiques.

Les pénalités de remboursement anticipé

Ce sont des pénalités qui s’appliquent si vous souhaitez rembourser votre prêt avant l’échéance prévue. Si cette pratique était courante auparavant, elle est aujourd’hui limitée par la loi, notamment pour faciliter le changement d’assurance emprunteur. Les frais liés à ce type de remboursement sont plafonnés à 6 mois d’intérêts nets conformément au code civil.

Il ne faut donc pas négliger ces différents frais annexes lorsque vous comparez différentes offres. Surveillez bien tous ces points et n’hésitez pas à demander conseil à un expert financier pour éviter toutes mauvaises surprises !