Comprendre les différents types d’investissement

62

Investir est un privilège qu’ont certaines personnes afin d’aspirer à une liberté financière. À ce titre, il est important de se montrer rigoureux en investissant dans un domaine parfait pour vous, afin de pouvoir exercer un meilleur contrôle. Ainsi, dans cet article, il sera question de vous faire comprendre les différents types d’investissements pour éviter de mettre votre argent n’importe où.

L’investissement entrepreneurial

Ce type d’investissement est celui correspondant au domaine de l’entrepreneuriat. Dans cet investissement, la plupart des variables dépendent de vous. Vous décidez du montant initial, le temps que vous y consacrez, l’entreprise et les stratégies stratégiques à considérer.

A lire en complément : Comment se gère une assurance vie ?

En optant pour ce type d’investissement, les aspects positifs sont de :

  • Disposer d’assez d’informations et pour atténuer les risques liés à l’investissement ;
  • Avoir un meilleur contrôle sur l’ensemble des activités de votre entreprise et donc de votre investissement.

Dans le sens inverse, on note également quelques inconvénients :

Lire également : Est-ce le moment d'investir dans le pétrole ?

  • Des variables incontrôlées qui ne dépendent pas de vous (changements du marché, facteurs économiques externes, concurrence…).
  • La rareté des compétences techniques, économiques et les motivations pour démarrer une entreprise.

L’investissement financier ou non financier

Dans ce type d’investissement, vous n’avez aucun contrôle. Cela concerne précisément des placements sur des actifs et des actions de société. Vous pouvez juste acquérir toutes les informations dont vous avez besoin ou de confier cette tâche au meilleur consultant sur la place. C’est le cas des obligations, des actions, des fonds, des FNB, etc. Cet investissement vous donne la possibilité de faire une analyse ou d’acquérir des informations sur le passé ; ce qui ne garantit en rien votre rentabilité future.

En faisant cet investissement, l’assurance d’avoir fait le bon choix n’est possible qu’à la fin de l’investissement. Cependant, comme garantie, vous avez la possibilité de vendre si vous percevez des signes de pertes afin de limiter les dommages (obligation ou action cotées).

De plus, il existe également les outils comme des fonds ou des FNB qui vous garantissent toujours le pouvoir de vendre, d’emblée du fait que vous ne pouvez pas choisir plusieurs investissements (titres) sans connaître les critères de choix. Par conséquent, vous êtes obligé de faire acte de foi envers un instrument plutôt qu’envers une figure professionnelle. Notez que le plus important n’est pas d’avoir plus d’outils dans votre portefeuille, mais d’avoir des outils sûrs afin d’espérer maximiser vos gains. On comprend donc que la diversification est une garantie par rendue possible l’instrument ou l’outil utilisé.

L’investissement hybride

Ce dernier type d’investissement est ce qu’on appelle l’investissement hybride. À titre d’illustration, il pourrait s’agir d’un bien immobilier. Il est possible de choisir l’endroit où l’acheter, combien dépenser ou décider quel type de bail appliqué. Toutefois, il existe toujours des variables qui ne dépendent pas de vous et de vos choix. Parmi celles-ci, on compte : des mannes possibles, catastrophes naturelles, non-paiement des frais, etc. Vous devez être constamment informé et également être accompagné d’un expert. Ce type d’investissement nécessite beaucoup de connaissances en matière de  marché (résidentiel ou commercial), d’emplacement, de la liquidité, …

Autres types d’investissements

Il existe autres types d’investissements principalement pour les entreprises. Il s’agit : des investissements matériels (biens), des investissements immatériels et des investissements financiers. On peut également citer des dérivées de ces investissements en entreprises : les investissements de capacité, de productivité et de remplacement.