Les différentes options pour placer son épargne dans l’immobilier

32

Nous n’allons plus revenir sur les avantages de l’investissement dans l’immobilier. Notez toutefois qu’aujourd’hui, il existe différentes manières pour investir dans l’immobilier. Chaque placement est différent et avant de mettre vos épargnes dans l’immobilier, il serait judicieux de comprendre les spécificités de chaque option. Dans cet article, nous allons vous présenter les principaux types de placement immobilier.

L’investissement locatif

Vous devez connaître ce type de placement dans l’immobilier, car c’est le placement le plus populaire dans cette catégorie. Le principe de cet investissement est d’acquérir un bien que vous louerez par la suite sur une longue durée. Il vous permet d’avoir des revenus complémentaires, mais surtout de vous constituer un patrimoine. Ce qui séduit dans ce type de placement immobilier est le côté peu risqué, voire même non risqué. D’ailleurs, si vous décidez de revendre le bien quelques années plus tard, vous percevrez une plus-value immobilière.

A lire en complément : L’immobilier fractionné : La révolution en matière d’investissement ?

Lorsqu’on parle d’investissement locatif, on a tendance à penser à un bien à louer sur une longue durée. Sachez toutefois que la location de vacances est également une autre option de l’investissement locatif. Pour ceci, vous allez choisir un bien dans une zone prisée par les touristes et vous allez le louer sur une courte période. Même si le rendement de ce type de placement est intéressant, sachez qu’il demande beaucoup plus de travail en termes de gestion locative.

Le flip immobilier

C’est aussi un autre type de placement dans l’immobilier. Pour le flip immobilier, vous allez acheter un bien à rénover. Vous devez par la suite vous occuper des travaux de rénovation et revendre le bien. Même si sur le papier, cet investissement semble facile, ce n’est pas du tout le cas. Même si la revente vous promet de beaux bénéfices, vous n’êtes pas à l’abri de mauvaises surprises lors des travaux. En effet, en fonction du bien que vous avez acquis, les travaux peuvent engager une importante somme et s’étaler sur plusieurs mois, voire des années.

A voir aussi : Comment investir dans l'immobilier sans prendre de risques

La SCPI

Les placements que nous avons présentés ci-dessus sont coûteux. Sachez toutefois qu’aujourd’hui, grâce à la SCPI, l’investissement dans l’immobilier est devenu accessible à tous. Rappelons que la SCPI est le sigle pour « Société civile de placement immobilier ». On peut le définir comme un placement dans un patrimoine immobilier diversifié. Avec votre épargne, vous pouvez alors acheter des parts de SCPI et ce sont ces parts qui vous permettront de recevoir des loyers. L’avantage de ce placement immobilier ne se limite pas à son accessibilité. Avec ce placement, vous n’aurez pas à vous occuper de la gestion immobilière et vous pouvez également profiter d’une défiscalisation des rendements locatifs.

Les OPCI

On vous a sûrement répété qu’il serait judicieux de diversifier ses placements. Si vous voulez partir sur cette base pour votre investissement, on peut vous suggérer de vous tourner vers les OPCI ou les organismes de placement collectif immobilier. On parle ici d’un portefeuille à double investissement qui vous permet d’investir dans l’immobilier et dans les actifs liquides. Oui, votre portefeuille d’investissement sera constitué en grande partie de parts dans des biens immobiliers et à côté, vous aurez un investissement dans les actifs liquides.

Si vous n’arrivez pas non plus à vous décider entre l’investissement dans l’immobilier et les placements en bourse, on tient ici une bonne solution. Vous avez compris : ce ne sont pas les solutions pour investir dans l’immobilier qui manquent, mais vous devez considérer plusieurs facteurs pour faire le bon choix.