Quels sont les avantages et inconvénients de souscrire un 3ème pilier à la banque ?

709
Quels sont les avantages et inconvénients de souscrire un 3ème pilier à la banque ?

Le 3ᵉ pilier est le dernier pilier, en Suisse, qui survient dans la constitution d’une épargne retraite. Le troisième pilier n’est pas un pilier obligatoire à remplir. Il peut être constitué auprès d’une compagnie d’assurance ou en banque en Suisse. Le contrat 3ᵉ pilier peut être signé auprès de grandes banques traditionnelles ou des banques privées. Le choix d’un 3e pilier bancaire est une modalité qui permet d’ouvrir un compte prévoyance rémunéré et fonctionnant de la même manière qu’un compte épargne. On vous décrit dans de plus amples détails les avantages et inconvénients d’un 3ᵉ pilier en banque.

Assurance ou banque : quelle est la différence entre ces deux accès au 3ᵉ pilier ?

Divers éléments sont à prendre en considération pour choisir sa prévoyance troisième pilier entre banque et assurance. Cela dépendra de l’horizon de placement, de la prise de risques éventuelle et des objectifs financiers sur le long terme. Le troisième pilier en banque n’équivaut pas au troisième pilier en assurance et vice versa.

A lire en complément : Comment les retraites privées peuvent vous aider à épargner

Souscrire au 3ᵉ pilier à la banque : les avantages 

Pour réaliser une épargne sur le court terme, le 3ᵉ pilier en banque offre de nombreux avantages. Il est possible de gérer le montant disponible sur le compte. La gestion du compte d’épargne du 3ᵉ pilier en banque se fait par :

  • des versements libres,
  • un rythme de versements libre,
  • un retrait anticipé du montant du capital.

Ainsi, le compte prévoyance peut être alimenté à tout moment et être également interrompu.

Lire également : Les avantages et les inconvénients de la réforme des retraites

Les cotisations sur le compte d’un 3ᵉ pilier en banque peuvent être réalisées de façon périodique ou fixe, en une seule ou plusieurs fois. Face aux aléas de la vie, il est envisageable de retirer de l’argent avec anticipation. Lors d’un retrait anticipé, non seulement vous récupérez le montant investi, mais également les intérêts ou les rendements de placement obtenus au fil des années.

Quels sont les avantages et inconvénients de souscrire un 3ème pilier à la banque ?

Les inconvénients de la souscription du 3ᵉ pilier à la banque

Toutefois, souscrire auprès d’une banque un 3ᵉ pilier d’épargne retraite ne présente pas que des avantages. En effet, il y a des risques présupposés. Ce contrat en banque n’a pas un taux garanti ou de couverture en cas d’incapacités de versement. Le taux d’intérêt fluctue ainsi selon la situation économique. Les garanties ne proposent aucune couverture en cas d’incapacité de gain causée par un accident, une maladie ou un handicap… C’est la conséquence d’un régime qui ne suppose pas de frais d’assurance.

Le montant perçu par les héritiers, en cas de décès, ne suppose que l’épargne cumulée qui sera soumise par la suite à l’impôt. De plus, si vous ne savez pas gérer vos investissements et que vous faites faillite, le montant cumulé sur le compte de 3ᵉ pilier en banque sera saisi.

Différents types de placements sont par ailleurs réalisables. Les placements sur les marchés financiers sont des promesses de gains qui dépendent des fluctuations de la bourse et des crises économiques. Il faut avoir un goût du risque et un profil d’investisseur pour choisir ce profil. À l’opposé, les solutions classiques sont sans risque, mais ne rapportent pas énormément de gains.