Quel placement rapporte le plus en 2020 ?

21

Quels investissements sont les plus rentables en 5, 10, 20 ou 40 ans ? Cette question est traitée par l’étude annuelle « 40 ans de performance comparée (1979-2019) » de l’Institut de l’immobilier et de l’épargne foncière (IEIF). À long terme, l’investissement le plus rentable restera des actions « avec des niveaux de performance plus élevés que pour tous les autres actifs ».

13,19 % de rendement des actions

Cependant, agir n’est pas le placement le plus silencieux. Inversement, « l’immobilier a montré une grande capacité de résistance aux chocs économiques et financiers de la période 1979-2019 ». Et l’investissement dans la pierre, selon l’IEIF, est l’un des plus rentables placés entre actions et obligations, si l’on prend en compte le ratio rendement/risque.

Lire également : Où investir Grand Paris 2020 ?

Le taux de rendement interne des actions a varié de 13,19 % en 1979 à 2019, contre 11,42 % par an dans le secteur du logement à Paris, et Les investissements dans une société civile d’investissement immobilier (SCPI) offrent un rendement de 9,56%. Avec un investissement plus court, sur cinq ans, les performances les plus élevées sont dans les installations logistiques. Dix ans porteront sur l’investissement dans les entreprises agricoles. Depuis plus de quinze ans, l’IEIF commémore « l’âge d’or des entreprises », tandis que l’immobilier depuis plus de vingt ans « dans toutes ses variations » occupe la première place en termes de gains.

LIRE >> Fonds d’oncologie Candriam : Combiner les investissements et l’importance pour vos économies

A découvrir également : Quelle taxe pour résidence secondaire ?

Quelles prévisions pour les années à venir ?

En ce qui concerne les prévisions pour la fin de l’année et 2021, l’IIF ennigres continuera à sauver les ménages français face à la crise économique émergente. Les taux d’intérêt dont la rentabilité est néanmoins proche ou inférieure à 0 pourraient donc couvrir une importante collecte dans les mois à venir », écrit l’Institut. A long terme, « la qualité de l’actif, ainsi que celle du locataire, seront encore plus les critères de sélection des actifs immobiliers », déclare Stéphanie Galiègue, directrice générale adjointe de l’Iif.