Les solutions de financement pour l’entretien d’un golf

44

L’entretien d’un terrain de golf est un véritable parcours du combattant. Cela nécessite plusieurs jardiniers professionnels, ainsi que des machines et véhicules spécifiques. C’est un investissement conséquent pour les propriétaires de ces terrains qui doivent en plus faire face à des bouleversements dans leur profession. Heureusement, il existe des solutions adaptées à ce domaine si particulier. 

L’investissement nécessaire

Le golf est un sport qui a tendance à être plutôt confidentiel en France, il existe de nombreux parcours, mais les adeptes et les connaisseurs ne sont pas si nombreux. Une situation qui rend le monde du golf moins connu que d’autres sports. Si les terrains de golf ne sont pas forcément légions, c’est aussi à cause des contraintes techniques et financières à la création ou l’entretien d’un terrain de golf. En effet, il s’agit souvent de grandes zones de plusieurs dizaines d’hectares qui demandent un entretien en conséquence. 

Lire également : Quels sont les bons placements pour investir

Le golf est probablement l’un des sports qui demande le plus d’investissement en matière d’entretien du terrain. Non seulement il faut énormément de place, mais il faut aménager et entretenir le terrain d’une manière très précise. Pour entretenir ces espaces verts, les golfs ont besoin d’une équipe de jardiniers spécialisés et d’un parc matériel très conséquent. On parle en moyenne d’un investissement de 600 000 à 1 million d’euros pour le parc matériel. Heureusement, pour financer cet investissement, des sociétés spécialisées comme greenfinance.fr proposent des solutions adaptées et variées pour accompagner les propriétaires de golf.

L’entretien des terrains

Si l’on ne se rend pas sur un terrain de golf, on ne se rend pas compte de l’ampleur des travaux nécessaire pour construire les parcours et entretenir le green. En effet, pour qu’il reste parfaitement praticable et ne gêne pas la progression de la balle, le green doit être parfaitement coupé, au millimètre près, avec des tondeuses spécifiques. Le sol des terrains est majoritairement composé de sable, afin de permettre un meilleur jeu. Le green est également fertilisé avec un engrais spécifique et régulièrement observé afin de corriger les dégradations des joueurs. 

A lire également : Cession d’entreprise : comment optimiser sa fiscalité ?

Le green demande une attention toute particulière et doit rester dans des conditions optimales pour pouvoir jouer. Cela implique d’avoir des équipes qualifiées pour l’entretenir, mais aussi des moyens suffisants, en particulier de l’eau et des produits chimiques. 

Vers un entretien plus écologique des terrains

Récemment, les terrains de golf ont été sous les projecteurs des écologistes. En effet, ces terrains aménagés ont besoin de beaucoup d’eau au fil de l’année pour entretenir le green. De plus, les golfs utilisent des produits phytosanitaires pour entretenir la qualité du green, ce qui a été remis en cause par la loi Labbé, qui vient interdire l’utilisation de ces produits d’ici 2025. Ainsi, les golfs sont bien obligés de se soumettre aux contraintes écologiques afin de poursuivre leur activité. On peut aussi voir les terrains de golf comme des zones de préservation de l’environnement puisqu’en dehors des greens, les terrains de golf sont composés de bois, d’étangs, de prés, etc. Ce sont des lieux qui permettent de préserver aussi la faune et la flore et qui ne sont pas incompatibles avec l’écologie.